Cinq ans de développement, un budget de 48 millions et de hautes ambitions pour NCsoft

Après cinq ans de développement et fort d'un budget de développement de 55 milliards de wons (48 millions de dollars), Blade and Soul s'apprête à sortir en Corée du Sud puis dans le reste du monde. NCsoft y voit son plus gros lancement depuis Aion.

Cinq ans de développement, un budget de 48 millions et de hautes ambitions pour NCsoft
Soul Party - décembre 2010

Nous l'évoquions hier, le bêta-test ouvert de Blade and Soul débutera jeudi 21 juin prochain en Corée du Sud, ouvrant ses serveurs à l'ensemble des joueurs du Pays du matin calme. Et si le MMO d'arts martiaux se fait encore discret en Occident, ce pré-lancement est particulièrement examiné en Corée où on considère que Blade and Soul (développé par le géant local NCsoft) rivalisera avec Diablo III (lancé en fanfare par Blizzard le 15 mai dernier en Corée, et qui fait parler en Asie notamment pour ses problèmes de serveurs).

Pour préparer ce lancement, vendredi dernier, NCsoft ouvrait cinq serveurs afin que les joueurs les plus impatients puissent réserver leur place et commencer à créer leur personnage. Selon son porte-parole, NCsoft pensait avoir vu large, mais face à l'affluence au cours du week-end, de nouveaux serveurs ont dû être ouverts (treize sont pleins à cette heure), accueillant les 200 000 personnages de quelque 130 000 joueurs (faisant dire aux analystes locaux que « les chances de succès [commercial] sont très élevées »).
Selon les porte-paroles de NCsoft dont les propos sont relayés par le Korea Times, « le groupe n'a pas procédé à un lancement d'une telle ampleur depuis Aion il y a trois ans et demi » et, comme pour répondre à Blizzard, affirme « le préparer de longue date » et « vouloir montrer quelque chose de radicalement différents de [ses] précédents titres ».

20091124115749_02c4bc65.jpg

Et on comprend que le groupe coréen prépare cette sortie avec soin au regard de ses ambitions pour le projet. Après cinq ans de développement, Blade and Soul aurait couté la bagatelle de 55 milliards de wons (47 millions de dollars ou 38 millions d'euros) alors que NCsoft souffre d'une baisse régulière de son chiffre d'affaires depuis plusieurs trimestres, faute de sorties d'envergure.
Selon les analystes, si le succès de Blade and Soul est au rendez-vous, le chiffre d'affaires annuel de NCsoft (établi à environ 600 milliards de wons entre 2009 et 2011) pourrait atteindre 866 milliards en 2012 et 1,28 trillion en 2013 (880 millions d'euros). Et son bénéfice pourrait plus que doubler, passant de 204 milliards de wons à 473 milliards (324 millions d'euros).
Au-delà de la valse des chiffres, on retiendra tout autant les mots de Kim Taek-jin, directeur exécutif de NCsoft lors de la présentation du jeu à la presse, hier à Séoul, estimant que Blade and Soul doit marquer « le renouveau du jeu coréen qu['il] entend présenter au reste du monde ». Après Guild Wars 2, évidemment déjà annoncé en Occident, Blade and Soul devrait donc bien suivre dans nos contrées - tôt ou tard.

Réactions (178)


Que pensez-vous de Blade and Soul ?

74 aiment, 37 pas.
Note moyenne : (117 évaluations | 15 critiques)
6,7 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Blade and Soul
(58 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

152 joliens y jouent, 214 y ont joué.